Vos actualités AZUR SANTÉ PLUS

La prise en charge de la maladie de Parkinson

Date : 17 Jan 23
Parfois précoce (avant 50 ans) pour 17% des personnes concernées, la maladie de Parkinson est  diagnostiquée en moyenne à 58 ans : elle ne touche pas que des personnes très âgées. C'est la seconde maladie neurodégénérative après Alzheimer en termes de fréquence. C'est aussi la deuxième cause de handicap moteur chez l'adulte, après les AVC.
La maladie de Parkinson

C’est quoi la maladie de Parkinson ?

La maladie de Parkinson correspond à une disparition progressive de certains neurones cérébraux, accompagnée d’une baisse de la production de la dopamine dans la zone du cerveau en charge de la motricité. C’est la dopamine qui permet aux neurones de communiquer entre eux : ainsi, ce sont nos mouvements qui sont les premiers touchés par la maladie.
Les causes exactes de la maladie de Parkinson ne sont pas connues mais des prédispositions génétiques et des facteurs environnementaux la favorisent sans aucun doute : exposition prolongée à des produits (pesticides, solvants…).

Symptômes de la maladie de Parkinson

Les signes permettant de suspecter une atteinte de type Parkinson sont notamment :
. Un ralentissement des gestes et/ou des tremblements asymétriques (par exemple de la main)
. Une difficulté à démarrer un mouvement (de marche par exemple), la personne semble comme « collée » au sol.
. Des difficultés à écrire et une écriture qui devient très petite.
Toutefois, divers symptômes non moteurs et donc moins caractéristiques sont souvent précurseurs de la maladie : fatigue et troubles du sommeil, troubles fonctionnels divers (miction, crampes, perte d’odorat…).
Enfin, la maladie de Parkinson peut occasionner des douleurs physiques mais aussi psychologiques. Une prise en charge dès les premiers symptômes permet d’en atténuer les effets : un neurologue fera le diagnostic précis via l’imagerie médicale.

Prise en charge et traitement de la maladie de Parkinson

La prise en charge de la maladie de ParkinsonLes médecins (spécialistes et médecin traitant) vont établir un plan de soins personnalisé, basé le plus souvent sur de la rééducation et un traitement médicamenteux.
Les médicaments pris de manière très régulière et dont les dosages doivent être régulièrement adaptés permettent de compenser la perte de Dopamine et de corriger les symptômes; cependant, au cours de l’évolution de la maladie, ces traitements peuvent trouver leurs limites et causer des effets secondaires.
Des thérapies chirurgicales de type neuro-stimulation peuvent être envisagées dans certains cas mais il s’agit de protocoles complexes, pratiqués dans un nombre limité de centres de soins.

Parkinson : les droits et aides

La maladie de Parkinson est intégrée à la liste des ALD (Affections de Longue Durée). Les soins et traitements sont donc couverts à 100% du tarif de la sécurité sociale par l’assurance maladie. La maladie peut parfois être reconnue maladie professionnelle, notamment pour les agriculteurs selon leur exposition à certains produits toxiques.
Vivre à domicile avec la maladie de Parkinson
Les personnes atteintes de la maladie de Parkinson sont également bénéficiaire, du fait de leur handicap, des aides qui y sont liées et notamment : pension d’invalidité, AAH (Allocation Adultes Handicapés), APA (Allocation Personnalisée d’Autonomie), PCH (Prestation de Compensation du Handicap) qui permet notamment l’aménagement du logement.
N’hésitez pas à consulter notre assistante sociale pour vous aider dans les démarches permettant de se faire reconnaître comme handicapé auprès de la MDPH (Maison Départementale des Personnes Handicapées), préalable à l’obtention des aides citées plus haut.

Vivre à domicile avec la maladie de Parkinson

En complément du parcours de soins, les équipes spécialisées pratiquent une « éducation thérapeutique » à la suite du diagnostic, afin de sensibiliser la personne mais aussi les aidants : comprendre la maladie, préserver l’autonomie du malade en adoptant les bons gestes, en adaptant son mode et son cadre de vie.
La famille sera évidemment un soutien important pour la possibilité de la personne de se maintenir à domicile. Mais même en présence d’un ou d’une conjointe, une aide extérieure professionnelle peut être souhaitable pour accompagner ce maintien à la maison.
Cette aide peut bien entendu être apportée par Azur Santé Plus, dont le personnel est formé et qualifié pour ce faire.

L’aide à domicile grâce à AZUR SANTE PLUS

N’hésitez pas à nous contacter pour tout renseignement dans le cadre d’une prise en charge ou d’une aide à la personne âgée.

> Cliquez pour en savoir plus sur l’aide à la personne en situation de handicap.

L’actualité Azur Santé Plus